L’art d’Haïti au Grand Palais

Le Grand Palais met l’art d’Haïti à l’honneur jusqu’au 15 février 2015. Une exposition envoûtante, oscillant entre mysticisme, engagement politique et dérision.

Haïti, terre de contraste, où le vaudou côtoie étroitement le christianisme, premier pays indépendant parmi les colonies française qui a aussi était le moteur de l’abolition de l’esclavage. Une histoire complexe que les artistes haïtiens expriment avec beaucoup de force, par la peinture ou en utilisant des matériaux très diverses, allant d’objets de récupération aux ossements humains.

Les oeuvres présentées s’étalent dans le temps, depuis les premières oeuvres naïves représentant les missionnaires évangélistes jusqu’aux oeuvres très contemporaines du vidéaste Maksaens Denis sur l’homophobie et l’enfermement, des sculpteurs de Grand Rue ou encore aux inquiétants crânes humains de Dubréus Lhérisson recouverts de dentelles et de paillettes. Pour ceux qui auraient raté sa rétrospective au MAM en 2010-2011 à, un très beau Basquiat est également visible.

Pourquoi Haïti?
Un petit tour d’horizon de ce qu’ont écrit nos confrères sur cette exposition et pour vous donner encore plus envie d’y aller.

Haïti
Exposition visible au Grand Palais jusq’au 15 février 2015
Tous les jours de 10h à 20h (nocturne à 22h le mercredi)
Fermeture hebdomadaire le mardi
Avec le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso, sous l’égide de la Fondation de France, et de la Banque de la République d’Haïti.

Partagez/Share !