Erwin Blumenfeld, exhibition in Paris

Ce photographe met tout le monde d’accord. Un photographe de mode peut aussi est un vrai grand artiste. Erwin Blumenfeld, c’est un peu le Helmut Newton des années 50. Ce photographe de mode incontournable, collaborateur de l’époque des éditions Condé Nast, fait aussi partie des précurseurs des clichés publicitaires.

Le Jeu de Paume rend hommage à cet artiste, influencé par les mouvements dada et surréaliste, pour qui la femme fait partie des sujets de prédilection.

L’expo dévoile des photos donc, mais aussi des dessins, des montages et des collages pour la plupart inédits.

On aime : des clichés ultra léchés obtenus à partir d’expérimentations photographiques avant-gardistes.

Au Jeu de Paume, il est dommage que la mode, la partie la plus éblouissante de son œuvre, se limite à une toute petite salle. La commissaire a étonnamment préféré montrer des inédits, des photos de villes sans reflief notable, prises par Blumenfeld au cours de ses voyages. Car le photographe n’est jamais aussi bon que dans la création ex nihilo, à partir de la page blanche du studio. La génération qui lui succédera dans les magazines de mode – Richard Avedon en tête – aura à cœur, justement, de faire entrer la lumière naturelle, de sortir les mannequins dans la rue. Après avoir quitté Vogue en 1955, Blumenfeld va peaufiner son autobiographie, et sa légende. Laquelle oscille entre tragique et comédie, à l’image d’un artiste qui n’a jamais connu l’ennui.

Erwin Blumenfeld, jusqu’au 26 janvier 2014

Mardi de 11h à 21h et du mercredi au dimanche de 11h à 19h. Fermeture le lundi.

Erwin Blumenfeld (1897-1969). Jeu de paume, 1, place de la Concorde, Paris 8e. Jusqu’au 26 janvier 2014. De 5,50 euros à 8,50 euros.

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

comm comm comm