Berenice Abbott illumine le Jeu de Paume

Alors que l’exposition consacrée à Ai Weiwei bat son plein, le Jeu de Paume abrite en ce moment même une autre rétrospective, dédiée cette fois à la photographe américaine Berenice Abbott (1898-1991). Après Claude Cahun et Diane Arbus, le musée continue sa mise en lumière des femmes photographes du XXe siècle.


Man Ray, Portrait de Berenice Abbott, 1925
Épreuve gélatino-argentique, 22 x 14,5 cm
Collection Hank O’Neal, New York
© Man Ray Trust / ADAGP, Paris, 2011

New yorkaise de coeur
Formée par Man Ray dans les années 20 à Paris, Berenice Abbott ouvre son studio et devient portraitiste. Alors que le krach boursier des années 30 secoue l’Amérique, elle se voit commander par l’administration américaine un projet, «Changing New York (1935-1939)», où elle doit témoigner des changements que subit la métropole, et notamment des contrastes urbains entre l’ancien et le moderne. Ces tirages, entre documentation et œuvre artistique, attestent d’une fascination certaine de l’artiste pour cette ville. A découvrir jusqu’au 29 avril.


Berenice Abbott, Restaurant Blossom,
Bowery, New York, 24 octobre 1935
Épreuve gélatino-argentique, 19 x 24,5 cm
Museum of the City of New York. Gift of
the Metropolitan Museum of Art
© Berenice Abbott / Commerce Graphics
Ltd, Inc.

Exposition «Berenice Abbott (1898-1991), photographies», jusqu’au 29 avril 2012 au Jeu de Paume.
Ouvert le mardi de 11h à 21h, du mercredi au dimanche de 11h à 19h.
Fermé le lundi.
Plein tarif: 8,50€ / Tarif réduit: 5,50€.


Berenice Abbott, Mineur, Greenview,
Virginie Occidentale, 1935
Épreuve gélatino-argentique, 25 x 19 cm
Ronald Kurtz / Commerce Graphics
© Berenice Abbott / Commerce Graphics
Ltd, Inc.

Jeu de Paume
1, place de la Concorde
75008 Paris
France

Devenez fans de l’Hôtel du Jeu de Paume sur Facebook!

Partagez/Share !