George Braque : « L’Art est fait pour troubler »

George Braque (1882-1963) vécut l’art de mille façons. A la fois artiste-peintre et sculpteur, il se tournera à ses débuts vers l’impressionnisme, puis vers le fauvisme et enfin le cubisme. Une vie artistique riche d’expériences puisque selon lui « L’Art est fait pour troubler ». Pari réussi, avec ses multiples vies il semble être un artiste difficile à cerner. Grand ami de Pablo Picasso, c’est en visitant son atelier et en découvrant Les demoiselles d’Avignon qu’il se tourne vers le cubisme, et entreprend son Grand Nu entre 1907 et 1908. Plus âgé, il marquera à son tour le travail d’un artiste, Nicolas de Staël.

Où voir son travail au Jeu de Paume ? En réservant la chambre N°104 au 1er étage de l’hôtel.

Partagez/Share !