Edward Hopper et les hôtels

Cet évènement risque fortement de continuer à attirer les foules compte tenu du fait que c’est la toute première fois que sont réunies la quasi totalité des toiles du plus célèbre des peintres américains à Paris, que l’ont croit déjà connaître grâce à leurs multiples reproductions.


Crédit photo: L’express.fr / afp.com/Joel Saget

Pour voir la bande-annonce de l’exposition, c’est ici!

Hopper, un amoureux de Paris
Il faut bien savoir qu’entre 1906 et 1910, Edward Hopper effectua trois longs séjours à Paris, à qui il consacra environ une trentaine d’œuvres, dont certaines sont présentes à l’exposition. Il s’intéresse particulièrement à la photographie avec Eugène Atget, et devient un fidèle visiteur du Musée du Louvre. L’artiste aurait dit que son retour au Nouveau Continent avait été très dur, que tout lui semblait grossier comparé à la finesse Européenne. Etant certes d’origine outre-atlantique, il est cependant indéniable que Monsieur Hopper doit beaucoup à la ville lumière.

La récurrence de la scène de l’hôtel
Ayant beaucoup voyagé, le peintre avait l’habitude de séjourner à l’hôtel et cela se retranscrit au travers de ses œuvres. En effet, on a vite fait de remarquer que nombreuses d’entres elles sont la représentation de ce que l’artiste aperçoit du haut de la fenêtre de sa chambre, ou bien tout simplement ce qu’il y voit à l’intérieur. On retiendra des toiles telles que Hotel Room (1931), Morning Sun (1952), Hotel by a Railroad (1952), Hotel Lobby (1943), Hotel Window (1956), ou encore Western Motel (1957).

Crédit photo: Excursion Into Philosophy – Edward Hopper

Crédit photo: Morning Sun – Edward Hopper

Exposition du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013, tous les jours sauf le mardi de 10h à 22h (dimanche et lundi jusqu’à 20h) au Grand Palais.
Plein tarif: 12€ / Tarif réduit: 8€.

Grand Palais
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
France
T.: +33 (0)1 44 13 17 17

Témoignage sur l’expo Hopper

Curiosité de fille

Edward Hopper, tout le monde connaît, tout le monde en parle, c’est l’expo qui fait le buzz cet hiver à Paris. Je vous recommande d’aller voir l’expo Hopper en bonne compagnie car il se peut que l’attente soit un peu longue pour entrer au Grand Palais, mais une fois dans la place, ça vaut vraiment le coup d’oeil. Même pour ceux qui connaissent les toiles du peintre américain sur le bout des doigts à force de les avoir contempler à la Tate de Londres, au Moma de New York et dans les nombreux ouvrages consacrés à son oeuvre. Une fois encore, j’ai pu vérifier qu’Edward donne à voir bien au-delà de ce qu’on connaît de Hopper. Tout est dans les détails, comme cette fille au bar qui tient un petit bout de papier bleu dans la main. De quoi s’agit-il? Un billet de 5 dollars? Le numéro de tél du 3ème homme? Ah, comme j’aimerais connaître le fin mot de l’histoire!

Cécile, une amie du Jeu de Paume Hôtel

 

 

Partagez/Share !